MAHUZIER point COM
Un lien indispensable pour réunir tous ses membres éparpillés dans le monde.

Categories

Accueil > Conférences/Voyages > Voyages > MONGOLIE « Entre temples et nature, sur les traces des Khans »

17 février 2010
Sylvain Mahuzier

MONGOLIE « Entre temples et nature, sur les traces des Khans »

15 jours/14 nuits

Sous la conduite culturelle et naturaliste de

Monsieur Sylvain MAHUZIER

Naturaliste, conférencier « Autour du Monde »

Les étapes de votre circuit :

Jour 1 : PARIS – ULAN BATOR

Vol Paris – Ulan Bator via Berlin.

Jour 2 : ULAN BATOR

Accueil à l’aéroport par notre équipe locale et transfert à l’hôtel. Nous commençons par une découverte du bouddhisme mongol symbolisé par le monastère de Gandan, le seul à être resté en activité lors de la période soviétique. C’est aujourd’hui le plus grand et le plus entier des centres de culte du pays. Nous continuerons avec le musée Zanabazar des Beaux-Arts, excellente introduction au patrimoine culturelle et au charismatique 1e Bogdo Gegeen de Mongolie.

Jour 3 : ULAN BATOR – MANDSHIR

En route pour les steppes ! Nous quittons le béton de la capitale pour l’herbe des grandes plaines, peuplées de troupeaux de « 5 Museaux » (cheval, chameau, bovidé, chèvre, mouton) et d’éleveurs nomades. Nous gagnons tout d’abord le site archéologique de Tonyukuk, regroupant alignements de balbal, stèles historiées et ruines de lieu de culte. Nous partons ensuite pour Manchir, monastère en ruines perdu au sein des massifs boisés des monts sacrés du Bogd Khan.

Jour 4 et 5 : Mandshir – 410km autoroute 5-6h – Amarbayasgalant (vallée de Selenge)

Cap au nord, entre vertes collines, champs de blé dorés et cours d’eau pure. Nous atteignons un lieu des plus retirés qu’il soit, où apparaît au détour d’une vallée le monastère d’Amarbayasgalant. Havre de paix et de sérénité perdu entre les montagnes boisées du nord du territoire. Cette halte nous amènera à suivre les offices au son des chants des moines et à rencontrer les éleveurs nomades de cette belle région.

Jour 6 : Amarbayasgaland – 70 km Erdenet – via 60km Bulgan

Nous retournons à la civilisation avec Erdenet, l’un des trois centres urbains du pays, qui possède la seconde mine à ciel ouvert au monde. Son industrie de tapis est des plus réputés. Après un tour au marché local, nous repartons pour la bourgade de Bulgan, tout en planches et en yourtes. Nous verrons dans ses environs des stèles à cervidés datant de l’âge du bronze.

Jour 7 : Bulgan – Oghii Nuur, lac 190km

Nous descendons vers l’Arkhangaï, région connue pour ses champs de fleur, ses arcs-en-ciel et ses nombreux troupeaux. Notre grande étape se fera au bord du lac d’Oguii, point de passage pour de nombreux oiseaux migrateurs et manne de poissons. Une escapade à pied nous mènera à la rencontre des nomades des environs et au partage de leur mode de vie, l’espace de quelques instants.

Jour 8 : Oghii – Rochet Taikhar via Battsengel sum 150km

Nous arpentons cette région à la recherche de ses trésors insoupçonnés, perdus entre monts boisés, vallons fertiles et pistes chaotiques. Ici, c’est le monastère de Battsengel qui nous attend, petit bijou d’architecture chinoise perdu loin du regard des hommes ; là, c’est l’imposant rocher Taikhar, une formation granitique comme tombée du ciel témoin des écritures de tous les temps que la steppe ait connue.

Jours 9 et 10 : Rochet TAIKHAR Tsenker via Tsetserleg – Tsenkher

Tsetserleg s’offre à nous, ville repliée au creux d’une région au relief accidenté. Nous y visitons son très beau musée régional, hébergé par l’ancien monastère de Zaya Pandita. Nous nous enfonçons ensuite vers le sud pour rejoindre un petit paradis : les sources chaudes de Tsenkher. Délicieux moments de détente en perspective ! L’activité volcanique de la chaîne du Khangaï entraîne de bienheureuses particularités, tout en étant l’architecte d’une très belle région. Noire de basalte, azur du ciel et vert des bois et des steppes. On s’y perdrait bien… yourte

Jour 11 : Tsenker-Monastere Tovkhon en traversant les monts Khangai et riviere burd /bag/ 80km

Nous pénétrons au cœur du Khangaï sur les traces de Zanabazar ; c’est ici que le saint homme venait se retirer et méditer tant aux affaires de l’Etat qu’aux questions religieuses. Il créa l’ermitage de Tovkhon Khiid, lieu très loin de l’agitation de la cour et où il créa une grande partie de ses œuvres de sculpteur. Il fut suivi par tant de fans que se fonda ici une communauté de moines, qui reprend aujourd’hui ses activités de culte interdite pendant près de 50 ans.

Jour 12 : Tovkhon – Karakorum 130km

Une journée historique : nous partons sur les pas de Gengis Khan en sa capitale de Kharakhorum. Légendaire point de départ des terribles hordes mongoles qui n’ont eu de cesse de faire trembler le monde. Il reste aujourd’hui si peu de l’Empire le plus grand que la Terre ait connu ! Nous partons sur ses traces à travers la ville : le site de fouilles, les tortues de pierre, le musée d’histoire, ou encore la moins mythique mais plus caustique pierre phallique.

Jour 13 : Karakorum – Khogno Khan 90km

Des ruines de Kharakhorum s’élève le monastère d’Erdenee Zuu, cœur du bouddhisme mongol. Phoenix renaissant de ses cendres après 70 ans de communisme, il nous présente ce matin un très bel ensemble de temples chinois et tibétains, ou évoluent de timides lamas. Nous poursuivons ensuite sur des terres plus sèches où se découpent dunes et troupeaux de chameaux. Escapade pour les ruines du monastère d’Ovgon et le monument de la reine Mandukhai.

Jour 14 : Khogno Khan- ULAN BATOR 280km

Retour à Oulan Bator. Shopping et temps libre dans l’après-midi, suivi d’un dîner au son d’orchestres traditionnels et de chants diphoniques.

Jour 15 : ULAN BATOR – PARIS

Transfert à l’aéroport et envol pour Paris.